Crémants

Crémants

Méthode traditionnelle (identique à celle du Champagne) avec une deuxième fermentation en bouteille :

Cela nécessite une longue et précise élaboration : vendanges manuelles, première fermentation dans des fûts centenaires en chêne, puis la seconde en bouteille grâce à une liqueur composée de sucre de canne et de levures actives : c’est la prise de mousse qui correspond à la naissance de la pression et de l’effervescence dans la bouteille. Cette prise de mousse dure au minimum 12 mois avant la phase de dégorgement, autrement dit l’expulsion des levures. Pour cela, la bouteille est positionnée tête en bas afin de laisser les levures s’y déposer. Le dépôt qu’elles forment est alors porté à une température de congélation, formant ainsi un “bouchon de glace” évacué par pression du gaz carbonique contenu dans le vin. Ce volume perdu est remplacé par une adjonction de liqueur qui, selon le dosage, donne un Crémant d’Alsace brut, sec ou demi sec.

A consommer : dans les 3 années

Température de service : entre 6 et 8 degrés


3 articles

3 articles